06 58 47 48 29

Coup d’un soir, relation sans lendemain, passagère, aventure éphémère, « plan cul »… peu importe l’appellation tous ces termes désignent une relation sexuelle sans suite. En premier lieu, sachez qu’il n’y a pas d’âge pour cela. De 18 à 99 ans, tout le monde, s’il le souhaite peut s’adonner aux plaisirs charnels avec un(e) inconnu(e). De même, pour le type de sexualité : hétéro, homo ou bisexuel(le).  On décrypte pour vous cette pratique qui devient de moins en moins tabous.

Une pratique qui se généralise 

Mais qu’est-ce qui se généralise au juste ? Est-ce la pratique en elle-même ? Ou le fait d’en parler ? La réponse est les deux. En effet, ces dernières années, nous sommes témoins d’une multiplication du nombre de sites de rencontres. Ces sites favorisent très largement cette pratique. Certains ont même choisis de s’y spécialiser.
D’une part, nous avons donc le développement de plateformes qui rendent plus facile ce type de rencontres. D’autres part, cette profusion de sites entraîne une banalisation de la pratique. Ainsi, il n’est plus rare d’entendre ses collègues racontaient leurs derniers exploits. Que ce soit les femmes ou les hommes d’ailleurs. Car, on a longtemps attribué les relations légères qu’aux hommes. Mais le développement des mœurs et des outils technologiques ont contribué à se rendre compte qu’ils étaient loin d’être les seuls.

 

Mais qu’est-ce que ça cache ?

A priori, un coup d’un soir peut avoir énormément de côtés positifs. Et temporairement, il peut aider à résoudre plusieurs problèmes. Premièrement, le besoin d’assouvir ses pulsions sexuelles. D’autant plus, qu’il est relativement facile à trouver et rapide à quitter. Deuxièmement, il permet d’accroître et de faciliter les rencontres. Bien évidemment, il y a aura toujours plus de personnes prêtent pour une relation légère que de personnes à s’engager dans une relation durable. Et à vrai dire, choisir des relations d’une nuit cache bien souvent une autre vérité qu’elle soit assumée ou non. Il peut s’agir du manque de temps, la peur de s’engager, ou de finir seul(e), le besoin d’attention…

Quoiqu’il en soit, avant d’opter pour ce type de relations assurez-vous que vous savez ce que vous essayez de combler. De même, imposez des limites. En effet, il est facile d’enchaîner les relations courtes et d’y prendre goût. Au point de ne plus vouloir (pouvoir) être dans une relation conventionnelle.

 

Quelques conseils pour gérer vos relations sans lendemain

On ne le répétera jamais assez, PROTEGEZ-VOUS. Que ce soit pour éviter des MST ou une grossesse. Car on vous le rappelle, vous ne connaissez pas (ou peu) votre partenaire ou du moins sa vie sexuelle. De ce fait, faites également attention aux informations que vous fournissez. Notamment en ce qui concerne vos coordonnées. En un mot, choisissez-bien votre partenaire car même s’il n’est qu’éphémère il pourra avoir des conséquence sur votre vie. Négatives ou positives d’ailleurs. Car de plus en plus, de coup d’un soir se transforme en relation longue. 😏🥳